Balade à Burdignes

la baignoire

la baignoire

baignoire

ruines du château de Montchal

Vestiges du château de Montchal

rocher en forme de siège

hameau de Montchal

clé de voute

Ce circuit appelé "sentier des ruines" est de tout repos. La boucle fait une dizaine de kilomètres, en partant de l'altitude 900 mètres pour arriver à la croix de Cartara à 1050 mètres.

Nous allons nous rendre, dans le charmant village de Burdignes.

Ce village, situé après la ville de Bourg Argental, se trouve à une altitude de 900 mètres sur un haut plateau qui domine la vallée de la Déome.

C'est à partir de ce village, que nous irons découvrir le château de Montchal.

Pour débuter cette promenade, il faut partir du centre de la place du village et suivre le sentier balisé numéro 1. La piste s'élève en direction du hameau de Montpénan, où nous bifurquons à gauche en empruntant un sentier qui passe au milieu des terres. Arrivé au sommet nous découvrons une vue remarquable sur la vallée de la Déome et le massif du Pilat.

En cheminant, à travers bois, nous arrivons aux ruines du château de Montchal. Nous nous arrêterons un moment, pour lire sur un panneau, l'histoire de ce cette citadelle.

Ce château fut édifié, vers l'an mille. De par sa position, il contrôlait l'accès à la vallée du Rhône et offrait un poste de guet sur la vallée de la Déome et le sud du massif du Pilat.

Au quinzième siècle, 200 guerriers défendaient celui-ci. Les querelles entre le baron de Florimont, seigneur de Montchal et le seigneur Guy d'Argental provoquent la destruction du château, dont il ne subsiste aujourd'hui que les vestiges de la tour.

Quelques fermes sont blotties en contrebas autour de la tour, en partie détruite.

Nous traverserons le village, pour nous diriger par le GR42, en direction de la croix de Cartara située en bordure de la route, qui monte au foyer de ski de fond de Burdignes et vers la forêt de Taillard, composée de hêtres, d'épicéas et de sapins pectinés. Point de départ de nombreuses randonnées.

Nous tournons à gauche, pour suivre la route sur 300 mètres. Nous arrivons à une croix, où l'on trouve un sentier qui part à droite, en direction du site mégalithique de Joanabel.

Le balisage très bien fait va nous conduire à la "baignoire des gaulois", cachée dans un petit bois de pins. Auparavant, nous remarquerons un fauteuil creusé dans la pierre. Servait-il au culte du soleil ?

( " Bel " en langue celte veut dire soleil. )

Au sol, nous trouvons une table de pierre avec un petit bassin, et au sommet du rocher une cupule elliptique.

Nous voilà, arrivés à la baignoire des gaulois que nous pouvons voir sur les photos. C'est une cavité très importante où l'on peut remarquer une petite rigole pour l'évacuation de l'eau. En regardant la photo agrandie, on pourra découvrir tous les détails de ce rocher. Si les pierres pouvaient parler, elles nous livreraient leurs mystères, mais pour l'instant ce n'est que supposition, légendes.

Ce lieu servait-il de sacrifice, de ralliement pour des réunions secrètes, à l'abri des regards indiscrets ? Aux promeneurs de trouver les légendes.

Nous entamons la descente en prenant le sentier du "tour de la Loire" qui nous amène dans un charmant petit hameau où nous découvrons un magnifique linteau de 1789, sur une porte de ferme.

Nous terminons notre circuit en suivant la route qui nous ramène à Burdignes, en n'oubliant pas de contempler le paysage, sur la vallée d'Annonay et la chaîne des Alpes, si le temps le permet.

Pour apprécier la balade, se munir de la carte IGN au 1/25000. Référence 2934 E. Annonay

 

Retour