Village de Dore l'Eglise, dans le parc régional du Livradois Forez

Ce village est situé dans le département du Puy De Dôme, à 14 kilomètres de Craponne sur Arzon et à 18 kilomètres de la Chaise-Dieu. Une petite rivière, la Dorette longe ce village où nous allons visiter une église romane du 12e - 13e siècle.

L'historique de cette église nous apprend que sa construction serait entre le 12e et 13e siècle dans sa partie originelle, qui serait l'œuvre des moines de l'abbaye de la Chaise -Dieu qui établirent un petit prieuré ici même où existait une église placée sous le patronage de la vierge-Marie.
Elle a été judicieusement restaurée, il y a quelques années par le père Grenier curé de la paroisse.
Le bâtiment actuel est plus vaste qu'il ne l'était primitivement. A la nef au transept et au chœur qui date du 12e siècle ont été rajoutées deux chapelles latérales au 15e siècle.
Sur le plan architectural, on peut admirer une belle coupole sur trompe bien conservée. Quelques beaux chapiteaux romans dans le chœur. L'autel majeur aux heureuses proportions est sans doute l'autel primitif. Son socle est constitué de 2 blocs monolithiques jointoyés qui initialement devaient être les autels des absidioles romanes disparues.
La statuaire intéressante et le fer forgé par les forgerons du pays viennent discrètement habiller l'édifice.

A l'extérieur, la façade occidentale percée d'un magnifique portail décoré de colonnettes surmontées d'un chapiteau, de trois rangs de voussures.

La dernière ornée de lobes est le signe du passage à Dore de l'une des routes de saint Jacques de Compostelle et d'une frise sculptée d'animaux fantastiques.

Ce portail a conservé des vantaux anciens avec pentures en fer forgé du 14 e siècle.

Selon la légende, ces portes viendraient du château de Bellefille qui s'élevait à l'est du hameau de Champroix et aurait été complètement détruit par la foudre à la suite du meurtre du prieur de Dore par le seigneur du lieu.

A l'extérieur, à gauche du portail une stèle gallo-romaine au nom de Priscinus, témoigne d'une présence romaine ancienne.

Enfin, contre la façade nord se trouve une belle croix du 17e siècle.

Il convient de souligner que la description de cette église se trouve à l'entrée, ce qui permet de mieux admirer et de comprendre les détails architecturaux.

Cliquer sur les légendes pour obtenir l'agrandissement.

Portail

Fronton

Pentures

Stèle

Façade

Eglise

Intérieur

Croix

Retour