Barrage d'Emosson,
sur les traces des dinosaures

 

Le petit train de Barberine

Cabine pour accès au mur du barrage

Nous découvrons le mur du barrage

Le lac d'Emosson

Nous découvrons notre itinéraire

Le refuge en arrivant au Vieux Emosson

Le lac du Vieux Emosson

Panorama sur le lac

Nous arrivons sur le gisement des empreintes

 Les plaques rocheuses

 Empreinte de dinosaures

 Gros plan sur l'empreinte

Des dizaines d'empreintes

 Encore des empreintes

 Un dinosaure rescapé !!!!

 Panorama sur l'autre versant de la vallée

 

 Balade à la journée aux barrages d'Emosson, où nous irons découvrir des empreintes de dinosaures, vieilles de 260 millions d'années. Elles ont été découvertes en 1976.

Pour faire cette balade, il y a plusieurs itinéraires. J'ai choisi une solution médiane. Aller jusqu'au mur du barrage en utilisant la voiture.
Itinéraire, Barberine, Finhaut en Suisse et le parking d'Emosson.
Pour les randonneurs qui disposent de deux jours, un itinéraire consiste à partir du Buet, les chalets de Loriaz et suivre le sentier de la montagne de Barberine ( passage délicat), pour arriver au mur. A partir de ce point, suivre le descriptif ci-après.

Un autre itinéraire consiste à partir du village de Barberine et de prendre les moyens de locomotion, petit train et cabine, pour arriver au mur du barrage.

Le mur du barrage du nouveau Emosson se trouve à 1930 mètres d'altitude. Nous rejoindrons le mur du Vieux Emosson, altitude 2200 mètres, par un large chemin goudronné qui sert à l'entretien des barrages. Arrivé au Vieux Emosson, nous suivrons le sentier sans dénivelé, dans la pierraille qui se trouve en bordure du lac. Au fond du lac, le sentier s'élève rapidement pour passer de 2200 mètre à 2400 mètres où se trouve les empreintes de dinosaures. Cette année, une géologue suisse se trouvait sur place pour expliquer la formation de ces empreintes, qui se trouvent à une altitude très élevée.

Le retour se fait par le même itinéraire. Distance approximative aller et retour 18 Km. Temps de marche 6h environ. C'est une belle balade, surtout qu'en août 2003, la neige avait complètement disparu. Cette itinéraire est à mon avis le plus facile. Il n'est pas balisé, mais le sentier est très repérable dans les éboulis.

 

Retour