Petite balade  de 8 Km environ. Dénivelé cumulé de 275 mètres.

Carte de la balade

Point de départ : La Jasserie

Accès : St-Etienne, le Bessat, la Croix de Chaubouret. Prendre la première route à gauche après la croix de Chaubouret pour la direction de la jasserie où la route se termine.

Carte à consulter : IGN 2933ET TOP25 au 1/25000
Pilat randonnées et découvertes au 1/50000.

Départ

1. Quitter La Jasserie par le G.R. 7 en direction du sud, traverser la route et un peu plus haut tourner à droite pour monter au sommet du Crêt de la Perdrix (table d'orientation 1432 m) et admirer le panorama. Suivre ensuite les balises jusqu'au Crêt de la Chèvre ; le sentier chemine en sous-bois puis grimpe au sommet où il émerge dans un environnement de rochers (point de vue). Prendre le sentier direction nord jusqu'au chalet bourguisan, puis descendre à droite dans la forêt. Dans la clairière, prendre à gauche et suivre le sentier balisé qui passe devant la « borne des trois seigneurs ». Descendre jusqu'au col.

2. Continuer par le sentier montant vers le sommet du Crêt de l'Étançon. Descendre de l'autre coté et poursuivre sur le chemin jusqu'au sommet du Crêt du Rachat (pylône), Continuer en direction du Crêt de Botte, mais au col prendre le chemin descendant à gauche. Dans le premier tournant, à droite, aller jusqu'aux ruines de la ferme de Bote.

3. Reprendre le sentier qui descend doucement à travers bois et chirats, franchit un ruisseau puis remonte sur l'autre versant. Nous trouverons une première stèle en bordure du sentier, indiquant le crash de l'avion en 1944.  Le chemin émerge de la forêt avant de rejoindre la route de La Jasserie au niveau de la deuxième stèle du crash du 1er novembre 1944.

LES POINTS REMARQUABLES

La Jasserie : cette vieille ferme isolée, dite aussi « Grange du Pilat », remonte probablement au XVII le siècle. Son nom pourrait venir du celtique « jas » signifiant foyer, ou du patois forézien « jasse » désignant le récipient traditionnel destiné à recueillir le lait après la traite. Sa cloche sonnait pour guider les voyageurs égarés dans le brouillard. Elle est transformée aujourd'hui en auberge.

Crêt de la Perdrix: 1432 m, c'est le point culminant du massif du Pilat. Selon la légende, une perdrix y fut proclamée reine du Pilat par tous les animaux de la forêt.

Crêt de la Chèvre, Crêt de l'Étançon : le nom Crêt de la Chèvre désigne un endroit escarpé, fréquenté seulement par les chèvres. Mais la chèvre est aussi une gardienne de trésor et diverses légendes ou traditions circulent à son sujet. Il se confond avec le Crêt de l'Arnica.

Son voisin est le Crêt de l'Étançon, également nommé jadis Petites Croix. Ce dernier nom garde le souvenir des pèlerins de Saint­Sabin : ils plantaient dans les environs les petites croix de bois hâtivement fabriquées dès qu'ils apercevaient la chapelle Saint-Sabin.

Borne des Trois Seigneurs : ce petit cylindre de pierre, marqué d'une gravure en forme de chevron, constituait dit-on la limite des trois seigneuries de Malleval, Argental et Rochetaillée.

Ferme de Botte : ces ruines oubliées sont celles d'une ferme très ancienne. Selon le récit, d' un juriste lyonnais qui visita le Pilat en 1550, ici vivait une sorte de géant poilu en permanence chaussé de bottes, d'où le nom du lieu. En réalité Bote ne s'écrit qu'avec un seul T.

Crash du 1er novembre 1944. Un avion américain ayant à son bord cinq hommes d'équipage, une quinzaine de soldats blessés (dont quelques allemands) et une infirmière percuta dans le brouillard le massif du Pilat en contrebas du Crêt de Botte. Il n'y eut aucun survivant. Il y a deux stèles, une dans le chirat sous le Crêt de Botte, près du point d'impact, et une autre stèle inaugurée le 7 septembre 2002, près de la Jasserie, commémorent cet événement.

Pour en savoir plus :

Patrick Berlier, Le guide du Pilat et du Jarez, brochures n° 2 et 9, édition Actes Graphiques.

Guide Chamina le massif du Pilat

Guide Gallimard du Parc Naturel Régional du Pilat

 

Retour